logo sports ouest ouest-france.fr

Vendredi 23 décembre 2016

National. Concarneau est champion d'automne, depuis son succès mercredi contre Avranches (1-0). Après la rencontre, la fête a été belle pour tout le club, autour d'un président radieux.

of
« Le 1-0 n'est pas cher payé » pour Charly Dutournier et ses coéquipiers selon Jacques Piriou.
Photo : René Riou


Entre-guillemets

Concarneau, la belle surprise du National

On ne nous attendait pas là et je pense qu'au terme de la première journée à Pau (0-0), personne n'aurait misé un billet sur Concarneau. Aujourd'hui, on est champion d'automne avec trois points d'avance. On arrivait dans un monde qu'on ne connaissait absolument pas. Il était difficile de se projeter sur la compétition. C'était l'inconnu à tous points de vue, que ce soit sur le plan sportif ou celui du fonctionnement d'un club à ce niveau. Les matchs de préparation étaient intéressants, mais ce n'est pas une base très solide. La preuve, quand on est monté de CFA, on n'avait pas gagné le moindre match d'avant saison. C'est donc une belle surprise, mais aussi grâce à ce que l'on produit sur le terrain. Mercredi, on a largement dominé Avranches et le 1-0 n'est pas cher payé.

La tête sur les épaules

On n'est qu'à la moitié du parcours, mais une chose est sûre, on ne sera pas le Belfort de la saison passée, qui faillit descendre après une poule aller remarquable. On l'a pourtant pas mal entendu. Nous, on n'était pas dans l'euphorie de la montée, car la saison passée on a souffert jusqu'à la dernière journée. On n'était pas au top et on n'a pas rembrayé sur la dynamique de cette fin de championnat. Maintenant, on va repartir sur la seconde moitié de la saison en s'efforçant d'être aussi performant. Pas question de s'enflammer. On est fier de ce qui a été fait, et on peut aussi être très heureux de la manière dont on est suivi. Amener 2 000 personnes au stade, un mercredi soir, avec un temps exécrable, c'est significatif de l'engouement que génère aujourd'hui l'US Concarnoise.

Gourmelon à Ergué Gabéric, un renfort au mercato ?

Il y aura certainement un renfort, puisque Christophe Gourmelon a décidé de nous quitter pour rejoindre les Paotred Dispount (DH). Je viens de lui donner mon accord. Numériquement, il y a une place à prendre. C'est au coach de voir ça et quelle orientation on va prendre. On croule sous les propositions et on peut annoncer qu'on a déjà fait un tri sélectif.
On sait où on veut aller, c'est pour cela qu'on doit garder les pieds sur terre et ne pas faire n'importe quoi. La masse salariale est encadrée par la DNCG comme pour tout club qui monte, mais ça ne changera rien à notre budget.

Et si ?

On verra où on en est en mars et surtout à la fin mai. On y va match par match, étape par étape. Le groupe est plus ouvert que la saison passée, où Strasbourg dominait largement. Cette année, tout le monde peut monter mais aussi descendre. On a 31 points, mais avec ce que j'ai vu mercredi je ne suis pas inquiet.
Pour la suite, on va être approché par la Fédération, comme tous les clubs du haut de tableau pour contrôler nos infrastructures. Cette année, on est en dérogatoire. Les vestiaires vont être refaits dès la fin de saison. Même si on ne regarde pas au-dessus, on est obligé d'y penser. Gouverner c'est prévoir. Je suis un président heureux et j'espère l'être encore plus fin mai 2017. »

Recueilli par André Lancien