Coupe Gambardella : Les bleuets prennent le quart !

Après le soleil du seizième de finale face au Havre, c’est la neige qui attendait les 1124 spectateurs mais surtout les 22 acteurs de ce huitième de finale de coupe Gambardella entre Concarneau et Evreux.

Pour l’occasion, le club avait convié quelques uns des participants à l’épopée de 1963 qui avait vu l’US Concarneau jouer une demie finale dans cette compétition. Depuis, les bleus n’ont plus jamais pu rallier les quarts, et encore moins les demies. L’occasion était donc belle en ce dimanche après-midi de marquer l’histoire.

Rentrés dans ce match plein d’envie, les concarnois se mettaient les premiers en évidence. Le premier corner de la partie est d’ailleurs bleu dès la quatrième minute mais ne donne rien. De manière générale, Concarneau domine nettement ce début de match sans se montrer dangereux. Les bleuets gardent leur emprise sur le match. L’attaquant de pointe concarnois se présente même en position idéale à la vingtième minute mais le gardien d’Évreux capte le ballon en deux temps.

Toujours sans réaction, les ébroïciens voyaient le danger se préciser à la trente et unième minutes. Une belle récupération aux vingt mètres côté Concarneau suivi d’un décalage sur l’aile droite et d’un centre en retrait est reprit à bout portant mais le gardien sort l’arrêt décisif. Au terme d’une première période marquée par une domination territoriale des bleus, Évreux n’aura pas existé. Pourtant, les concarnois n’auront pas trouvé l’ouverture dans une solide défense normande.

La seconde période repart sous les mêmes auspices. Les « régionaux » concarnois semblent maîtriser sans trop de problèmes les « nationaux » ébroïciens. À la cinquantième minute, et à la suite d’un corner mal dégagé, le ballon revient sur un concarnois dont la belle frappe passe de peu à côté. Pour la première fois du match, Évreux se montre dangereux trois minutes plus tard. Sur une incursion dans la surface l’attaquant de pointe met le ballon de peu à côté. Malgré tout, l’étau se resserre autour de l’équipe normande qui souffre côté gauche des déboulés répétés de l’attaque concarnoise.

Ce qui devait arriver, arriva ! Un magnifique échange des bleuets côté droit permet à Abdullah Aydin de s’échapper et d’entrer dans la surface de réparation. Sa frappe croisée passe entre les jambes du gardien. 1-0 à l’heure de jeu ! Au vu du déroulé du match, cette ouverture du score semble dès plus logique même si tout le monde s’attend à voir cette équipe d’Évreux supposée supérieure se révolter. Pourtant, ce sont bien les jeunes thoniers qui vont frapper à nouveau. Belle récupération dans le rond central et transmission pour Gauthier Bellon qui s’avance et déclenche une belle frappe aux vingt cinq mètres. Le tir est dévié par un défenseur et sa trajectoire prend totalement le gardien à contre-pied. Le break est fait, et la qualification historique entérinée !

Les vingt dernières minutes se révèleront assez fermées, les concarnois maîtrisant leur sujet de bout en bout. Apparus nettement supérieurs à leurs adversaires du jour, les bleuets feront bien parti du grand huit, celui des huit meilleures équipes U19 du pays ! Et dire que le club attendait ça depuis plus de cinquante ans.

 

 

Kévin Renaudet 

TEST

publicité