Entretien avec le Président, Jacques Piriou.

En marge des voeux du club, le Président, Jacques Piriou s’est exprimé sur le site de l’US Concarneau et fait le point de mi-saison en dressant la ligne directrice jusqu’à Mai.

Président, première question pour clore le chapitre Coupe de France. Quel est votre sentiment par rapport au match de Granville ?

Même s’il y a de la déception, ça n’est pas le sentiment qui prédomine car les garçons se sont battus et ce match aurait pu basculer des deux côtés. Sans se chercher d’excuses, la fatigue du match de Chambly et l’appui du public ont certainement fait la différence. Je ne suis pas sûr qu’en jouant à Guy Piriou, le score aurait été le même. Le chapitre est clos. Bravo à Granville et bonne chance à eux pour leur match contre Chambly. De notre côté, place au championnat. Nous avons une belle 2ème partie de saison à vivre.

Avant de parler de la 2ème partie de saison, revenons sur les 6 premiers mois de compétition…

Nous avons mal démarré, c’est un fait. L’alchimie a eu du mal à prendre et c’est normal avec autant de changement en si peu de temps au niveau de l’effectif (arrêt de certains historiques, arrivées, départs). Il a fallu que les nouveaux s’imprègnent du club et de son environnement. A notre niveau, nous avons beaucoup échangé pour nous améliorer et essayer de professionnaliser un peu plus le fonctionnement. Je pense que le déclic a eu lieu contre les Golden Lion et depuis nous n’avons perdu qu’un match en championnat (à Avranches). Le message a l’air d’être bien passé (sourires).

Il reste maintenant une compétition à jouer, le championnat. Quels vont être les objectifs ?

La première chose qui nous tient à cœur, c’est de jouer avec nos valeurs, que nos joueurs soient sérieux et qu’ils fassent honneur à l’US Concarneau et à nos supporters, encore nombreux à Granville, et qui nous poussent à chaque match à la maison. Nos garçons sont sérieux et savent qu’il va falloir travailler, travailler et encore travailler pour s’offrir une belle fin de saison. Il n’y a que comme ça qu’ils donneront du plaisir et qu’ils en prendront.

« Les gars ont vraiment envie de rendre sur le terrain ce qu’ils reçoivent comme soutien depuis les tribunes »

 

Pas d’objectifs de résultats donc ?

Si mais match après match. On doit débuter chaque rencontre comme si on jouait une place en finale de Coupe de France. Il nous reste 14 matchs à jouer dont de superbes rencontres à la maison. Si nous continuons avec les mêmes ingrédients que fin 2017, la fin de saison sera agréable.

Vous évoquez le fait de donner du plaisir au supporter. On sent que c’est important pour vous.

Ça l’est pour moi, mais ça l’est aussi et surtout pour les joueurs. Les gars ont vraiment envie de rendre sur le terrain ce qu’ils reçoivent comme soutien depuis les tribunes. C’est une de nos forces, beaucoup de joueurs ou de coachs adverses soulignent la difficulté à évoluer dans ce stade avec un vrai public de foot. Et je suis sûr qu’avec les matchs et, j’espère, les beaux jours qui arrivent, nous allons être encore plus nombreux.

 

« Concernant les équipes de jeunes, il faut souligner le très bon travail réalisé par les éducateurs »

 

On a globalement fait le tour sur l’équipe 1. Que pouvez-vous nous dire sur les autres équipes du club ?

Honneur aux femmes avec la section féminine qui se structure petit à petit sous l’impulsion de David Horn. Pour une section créée il y a moins d’un an, on sent la progression de nos jeunes notamment des petites U13 qui ont réduit l’écart avec les équipes de leur championnat (elles viennent de réaliser un beau match nul contre le leader de leur poule).

Côté Seniors, notre équipe B, actuellement en N3, est en difficulté. Elle n’est pas décrochée et je suis persuadé que si les garçons mettent les ingrédients nécessaires pour s’en sortir, nous serons encore en N3 la saison prochaine. Notre équipe C carbure bien et est actuellement en tête de son championnat. Il faut qu’ils continuent ainsi et qu’ils sachent que nous sommes attentifs à leurs performances. La D marche bien aussi et aura quelque chose à jouer car les 5 équipes de tête se tiennent en 5 points.

Concernant les équipes de jeunes, il faut souligner le très bon travail réalisé par les éducateurs. Ce travail est mis en vitrine par notre qualification en 32ème de finale de la Coupe Gambardella contre le FC Ouest Tourangeau. À Michel Le Lay et à ses joueurs de prolonger le plaisir et de se qualifier pour, pourquoi pas, s’offrir un 16ème de finale à Guy Piriou.

 

« C’est un honneur que la FIFA nous ait choisi pour cet événement et nous comptons tout mettre en œuvre pour donner une belle image de Concarneau et progresser dans notre organisation »

 

Le stade est en travaux. Où en sommes-nous ?

Les travaux d’installation des nouveaux éclairages sont quasiment finis et nous les utiliserons pour la première fois pour le match contre Rodez le 23 février. Les nouveaux sanitaires avancent bien aussi et devraient être rapidement terminés. Concernant les vestiaires et les bureaux, cela prend un peu plus de temps mais pas de retard. Les travaux seront terminés fin mai.

Ces travaux sont notamment réalisés dans le cadre de la Coupe du Monde Féminines U20.

Oui, ces travaux étaient nécessaires pour l’évolution du club mais également pour pouvoir recevoir cette compétition. J’y vois également un clin d’œil à notre section féminine et une opportunité de promouvoir le football féminin à Concarneau et aux alentours. Et qui sait, un moyen de recruter les joueuses de notre future équipe Senior (rires). En tout cas, c’est un honneur que la FIFA nous ait choisi pour cet événement et nous comptons tout mettre en œuvre pour donner une belle image de Concarneau et progresser dans notre organisation.

Leave a Reply

Scroll Up