Interview croisée Mathias Autret – Guillaume Gégousse

INTERVIEW CROISÉE MATHIAS AUTRET – GUILLAUME GÉGOUSSE

Ce samedi, lors du match de Coupe de France entre l’USC et le Stade Brestois, ils seront adversaires sur le terrain autant qu’ils sont amis dans la vie. Mathias Autret, milieu de terrain du club nord finistérien, et Guillaume Gégousse, numéro 10 des Thoniers, racontent leur amitié pour le site de l’USC.

Initialement, les deux anciens colocataires devaient se retrouver autour d’un repas à mi-chemin entre Brest et Concarneau pour évoquer le match, leur amitié, leurs anecdotes et déborder comme ils en ont l’habitude sur le terrain. Mais leurs emplois du temps respectifs n’étant pas compatibles, l’interview a eu lieu par téléphone, ce qui ne les a pas empêché de partager un autre moment de franche rigolade tout en promettant de se retrouver après le match. 

 

Racontez-nous comment vous vous êtes rencontrés ?

MA : « Je venais de signer à Lorient et on était au début de la préparation. Guillaume est tout de suite venu me parler. On a commencé à discuter, on a accroché direct dès le premier entraînement ».

GG : « C’est vrai que tu es arrivé lors de la première semaine de préparation. Tu passais ton bac je crois. Ça commence à remonter mais on a vraiment accroché. Après on a terminé cette première semaine de préparation par une balade à vélo le long du Blavet. C’est clair qu’il y a eu un coup de cœur dès le début ».

Ils éclatent une première fois de rire.

 

Mathias tu as pensé quoi de Guillaume les premières fois où tu l’as croisé ?

MA : « Je pense que j’avais déjà joué contre lui avant de rejoindre Lorient. Il est venu directement m’accueillir en essayant de me mettre à l’aise. Je n’ai pas eu l’impression que c’était un footballeur professionnel, tu sentais qu’il voulait juste passer des bons moments entre copains et ça m’a sauté aux yeux ».

 

Guillaume, on te retourne la question…

GG : « Je me rappelais de lui quand il était à Brest parce qu’il nous avait fait quelques misères en équipes de jeunes. Et son transfert avait fait un peu de bruit au niveau local. J’ai eu le même sentiment que lui. Mathias, c’est quelqu’un qui ne se prend pas la tête, on était vraiment dans le même délire. Du coup, j’ai eu envie de le mettre le plus à l’aise possible. Il y a été réceptif, on a commencé à bien rigoler, donc ça s’est fait naturellement ».

 

Vous avez même poussé la relation jusqu’à être en colocation ensemble…

MA : « Je me suis retrouvé dans une grande maison tout seul et Guigui cherchait un logement donc je lui ai dit « vas-y, on va se mettre ensemble, ça va être plus marrant ». Et au final on s’est mis en couple pendant quelques mois ».

Ils explosent de rire.

GG : « C’était vraiment cool… Un grand plaisir, on a passé de bons moments. Quand tu t’entends bien avec quelqu’un comme ça, tu ne te poses pas de questions. On a vraiment les mêmes centres d’intérêts, on a les mêmes passions et on vit de la même manière donc ça a été un régal ».

 

Du coup, vous devez avoir quelques anecdotes croustillantes…

MA : « Il y en a plein, c’est ça le problème mais j’en ai une… Une qui me régale à chaque fois que j’y repense. On était tranquillement avec des amis, en petit comité et au moment de monter me coucher, j’entends Guigui qui se marre en bas. Donc je suis descendu et il était là, « cellophané ». « Cellophané »… Pourquoi, je ne sais toujours pas ».

GG : « Par contre, on peut mettre des filtres sur l’interview ? Parce que je peux aussi en sortir une… »

MA : « On ne peut pas tout dire ! »

GG : « On n’avait pas de rideaux et disons qu’on avait des baies vitrées assez ouvertes sur les voisins et Mathias se baladait limite à poil dans le salon. Mais il s’en foutait carrément ».

Il se marre et met plusieurs secondes avant de reprendre…

GG : « C’était exceptionnel, après je ne peux pas en dire plus ! »

MA : « On pourra valider l’interview quand même ? »

 

On avait dit « sans filtres ». Mais on va revenir au match et à l’aspect footballistique. Mathias, peux-tu nous décrire les qualités de Guillaume ?

MA : « Déjà, c’est un bosseur, il ne lâche jamais rien, il se met le cul par terre, que ça soit à l’entraînement, pour un footing ou autre. Il donnera toujours tout. A l’époque, il jouait latéral gauche et il était déjà un bon relanceur. Je jouais souvent en CFA avec Guigui juste derrière moi. Il me régalait. C’est un vrai joueur de ballon, un très bon joueur de ballon avec un bon pied gauche ».

 

Et toi Guillaume, tu penses quoi du footballeur qu’est Mathias ?

GG : « Moi ce qui m’a sauté aux yeux, c’est sa capacité à éliminer, à se retourner rapidement et avec une qualité technique en mouvement incroyable pour ce niveau-là.  Franchement, c’était un régal de jouer avec lui. Techniquement c’était propre, il créait la différence à tout moment. Et puis, il a toujours été travailleur, il n’a jamais rechigné à bosser alors que ça n’a pas toujours été simple ».

 

Guillaume, le Stade Brestois et Autret, ça t’évoque quoi ?

GG : « C’est costaud ! C’est calibré pour aller au-dessus avec un effectif important, qui, sur la longueur, en Ligue 2, peut faire la différence. Les voir aller gagner à Clermont, je ne suis pas sûr que j’aurais mis une pièce dessus. C’est un résultat qui prouve qu’ils sont en forme, qu’ils sont prêts pour ce match et je sais qu’ils ne vont pas prendre ce match à la légère. Et Mathi, dans cette équipe, il apporte une vraie plus-value. Pour moi, il a le niveau Ligue 1. En plus, je pense que même s’il n’est revenu que cette saison, il incarne l’esprit du club et c’est un joueur important de ce groupe ».

 

Et toi Mathias, dans le sens inverse ?

MA : « Je connais bien l’USC puisqu’à l’époque où on vivait ensemble avec Guigui, il jouait déjà là-bas. Donc j’ai vu quelques matchs et il reste toujours des joueurs de cette période. C’est un club qui adore la coupe, qui adore sortir des gros. Et puis, je me rappelle aussi du match amical de début de saison où on a pris un turbin incroyable. Je me suis dit : « C’est qui ces mecs ? ». Je suis un petit peu les résultats, sans pouvoir voir les matchs mais je sais que c’est une équipe qui n’est jamais facile à jouer, que ça soit en coupe ou en championnat. C’est aussi un stade très particulier, ça va être un match compliqué ».

 

Vous allez certainement vous croiser dans le match. Mathias, il y a un geste technique que tu rêves de passer à Guillaume ?

MA : « Haha, s’il était gardien, je le loberais, mais il n’est pas gardien. Donc si j’avais l’occasion de lui mettre un petit pont, ça serait top. Et lui Guigui, il va dire qu’il va rêver de me tacler… ».

GG : « Hé, je suis un joueur propre, je ne sais pas tacler ».

MA : « Moi non plus ».

GG : « Je ne sais pas si je vais croiser Mathias, mais si c’est le cas, je tenterais bien un geste que je ne sais pas faire. La virgule ! Mais j’ai peur de me faire les croisés, c’est une énorme prise de risques ».

 

On vous laisse nous donner votre pronostic…

MA : « Victoire de Brest, 1-0 ».

GG : « Je pense qu’il y aura des buts donc je dirais bien un petit 2-1 pour Concarneau à la 92ème ».

 

Et le mot de la fin…

MA : « J’aurais bien dit que le meilleur gagne mais même si on est moins bons sur ce match-là, j’ai envie de le gagner donc je ne dirais pas ça. Je dirais juste « bonne chance » ».

GG : « Moi je dirais bonne chance à Mathi aussi, et bienvenu à Concarneau ! »

Scroll Up