La délivrance !

Championnat National – Saison 2017/2018
Journée 34 : Stade Lavallois Mayenne FC – US Concarneau

La délivrance !

Le Championnat de National connaissait son épilogue hier soir. À l’occasion de la 34ème et dernière journée, les Bleus se déplaçaient au Stade Francis-Le Basser pour y affronter le Stade Lavallois. Les hommes de Nicolas Cloarec devaient absolument prendre un ultime point pour s’éviter toute mauvaise surprise dans la course au maintien. Au coup d’envoi de cette ultime journée, pas moins de huit clubs pouvaient encore hériter de cette 15ème place, synonyme de relégation en Nationale 2.

La rencontre va débuter par une grosse frayeur pour les Concarnois. Un bon centre venu de la gauche de Etshimi parvient à Bosetti qui profite d’une glissade de Mamadou Kamissoko. Seul au point de pénalty, l’ex-niçois place son extérieur du droit au ras du poteau de  Théo Guivarch (2’). Fort heureusement, les Finistériens ne concéderont plus aucune occasion aux Mayennais au cours de cette 1ère période, exception faite d’une tête de Zeoula, trop court sur un centre de Mabussi (44’).

Appliqués, combatifs et solidaires, nos protégés parviennent à prendre le jeu à leur compte. L’entrejeu concarnois – avec un Thibault Sinquin une nouvelle fois très en vue – empêche toutes velléités lavalloises et limite les prises de risques. Chaque perte de balle entraine la remobilisation de l’équipe. Et, comme nos attaquants se montrent incisifs, les principales occasions sont à mettre au crédit des Bleus. Saïd Idazza, à deux reprises (10’ et 11’) et Julio Donisa (40’) se procurent des opportunités mais leurs frappes manquent soit de puissance soit de précision. Au cœur de cette mi-temps, Matthieu Géran a également l’occasion de conclure suite un à beau mouvement collectif. Il parvient  à se retourner dans la surface adverse mais son tir s’envole au-dessus des buts de Hautbois (21’).

La pause va intervenir quand une action de grande classe de Saïd Idazza va combler de bonheur la cinquantaine de supporters concarnois ayant effectué le déplacement. Bien lancé sur le flanc gauche par Mamadou Kamissoko, il va successivement éliminer Zeoula et Cissé avant d’ouvrir son pied dans son face à face avec Hautbois. Sa frappe enveloppée finit dans le petit filet opposé (0-1 ; 45’+1). Quel talent !

La seconde période va débuter comme la première à savoir par une grosse opportunité pour les Tangos. Mabussi parvient à déborder Jaffray Nsimba pour un centre au 1er poteau sur Etshimi. Seul face au but ouvert, l’ex-attaquant du Paris FC ne peut cadrer sa reprise (51’).  Passé ce coup de chaud, l’emprise concarnoise sur le jeu va reprendre même si on sent désormais davantage d’implication dans les rangs adverses. Sur un bon ballon dans l’intervalle d’un Julio Donisa encore très actif hier soir, Saïd Idazza va se présenter à nouveau face à Hautbois. Sa frappe puissante mais excentrée du gauche est repoussé par le dernier rempart mayennais qui a bouché l’angle de tir (55’).

Le tournant du match va intervenir à la 73’ quand un beau mouvement collectif initié par Guillaume Gégousse et relayé par Kelly Irep au cœur de la défense adverse trouve sa conclusion dans un tir de l’inévitable Saïd sur le poteau gauche des buts lavallois. La manière avec laquelle le buteur de l’USC s’était amené le ballon pour marquer méritait vraiment un meilleur sort !

Les Lavallois vont accentuer leur pression dans le dernier quart d’heure mais sans réel danger pour la camp concarnois. Bosetti a beau se démener aux avants postes, la détermination concarnoise dans les duels reste efficace. La sortie sur blessure de Mamadou Kamissoko à la 81’ va cependant désorganiser temporairement la défense concarnoise qui va concéder l’égalisation moins de cinq minutes plus tard. Sur un corner bien frappé par Bosetti, Sarr parvient à devancer Maxime Toupin pour fusiller Théo Guivarch d’une tête puissante sous la barre (1-1 ; 85’). Les dernières minutes de jeu seront bien longues pour le staff et tous les supporters concarnois mais les Bleus ne lâcheront plus rien jusqu’au coup de sifflet salvateur de Mr Leleu.

Les Thoniers ont donc obtenu avec maîtrise, courage et talent le dernier point qui assure le renouvellement de leur bail en National. Les efforts fournis et la qualité de jeu offerte par nos joueurs depuis plusieurs mois ont trouvé une juste récompense. L’USC se classe finalement à la 13° place comme la saison passée. Place désormais à des vacances bien méritées.

 

Xavier Lastennet 

 

Scroll Up