Retour sur le match Créteil – USC : On s’en contentera !

Championnat National 2017-2018
26° journée : US Créteil Lusitanos – US Concarneau

On s’en contentera ! 

Les Thoniers se déplaçaient ce vendredi au Stade  Dominique Duvauchelle pour y affronter une équipe de Créteil-Lusitanos, lanterne rouge et en grande difficulté ces dernières semaines (1 point sur 5 matchs). De leur côté, les Concarnois souhaitaient prolonger leur très belle dynamique par un nouveau succès qui leur permettrait de garder le contact avec le top 3 du classement.

Comme de coutume depuis plusieurs semaines , l’USC rentrait très bien dans la partie. Même si les joueurs de Nicolas Cloarec devaient concéder la 1ère occasion suite à un coup franc frappé depuis l’angle droit de leur surface de réparation pour une tête de Fofana sur la gauche de leur but (5’), ils parvenaient à bien faire circuler le ballon. Leur maîtrise technique faisait plaisir à voir.

Sur un petit ballon donné dans le dos de la défense cristolienne, Guillaume Gégousse s’échappait sur le côté gauche pour servir Julio Donisa au second poteau. L’attaquant breton ne se faisait pas prier pour battre Lejeune et ouvrir le score (11’). Nouvelle passe décisive pour Guillaume dans tous les bons coups depuis la trêve hivernale et 7° but de la saison pour Julio qui intègre le top 5 du classement des buteurs du National !

Forts de cette avance, les Thoniers continuaient à poser le jeu. Seule une belle combinaison entre Fofana, Gendrey et Pouye  conclue par une frappe à côté les inquiétaient véritablement (16’). Une nouvelle opportunité s’offrait à l’USC à la 18’ sur un appel plein axe de Saïd Idazza. Sa combinaison avec Maël Illien dans le cœur de la défense adverse lui permettait de se présenter seul face à Lejeune mais il ratait son tir.

A la 21’, Baldé était expulsé pour un tacle non maîtrisé sur Jaffray Nsimba. Comme souvent dans ces situations, ce fait de jeu va réveiller les Cristoliens en les incitant à produire plus d’efforts . Sur une de leurs contre-attaques, Théo Guivarch parvient à détourner d’une main ferme un centre dangereux  venu de sa gauche. Sur cette période, deux autres frappes de Gamboa sèment le trouble dans les rangs finistériens. La rencontre s’équilibre peu à peu.

La dernière occasion de cette 1ère période sera concarnoise. Sur une belle percée de 20 mètres, Maël Illien sert superbement Julio Donisa qui efface Lejeune …mais se fait reprendre au dernier moment par Jean Etienne (45’). Dommage !

La seconde mi-temps se déroulera sur un faux-rythme avec un jeu plus brouillon de part et d’autre. Les Thoniers ne parviendront plus à retrouver l’emprise dont ils bénéficiaient avant l’expulsion du milieu cristolien. Leurs occasions de but se feront plus rares. Seul un déboulé de Julio Donisa côté gauche pour un centre en retrait à destination de Saïd Idazza fera trembler Lejeune mais l’attaquant concarnois ne pourra cadrer son tir.

Cette perte de maîtrise globale des Concarnois va malheureusement se traduire au tableau d’affichage. Elle trouvera son illustration dans une passe transversale mal assurée vers Guillaume Jannez. Au prix d’un long rush, Bouekou parvient à le déborder pour un centre sur la tête plein axe de Gendrey au cœur d’une défense prise à revers (1-1, 71’).

Les Cristoliens auront même la balle de match à la 77’ suite à une faute de main inhabituelle de Théo Guivarch qui relâche le ballon suite à un coup-franc anodin. Bouekou sert Sidibé qui heureusement dévisse son tir. Quelle frayeur !

Les Thoniers auront une ultime opportunité à la 84’ suite à un corner remisé par Jaffray Nsimba sur Mamadou Kamissoko – de retour hier soir – mais sa tête au point de pénalty s’envole dans le ciel pluvieux.

La partie s’achève finalement sur un score logique de parité. Après une belle entame, les Concarnois ont ouvert le score mais ont peu à peu perdu le fil du jeu. L’expulsion de Baldé a paradoxalement équilibré la rencontre. Les deux équipes auront eu l’opportunité de s’imposer. Du côté des Finistérien, on regrettera certainement de ne pas avoir conservé cet avantage surtout avec une supériorité numérique pendant les ¾ de la rencontre. Cette déception sera renforcée par la découverte des défaites simultanées du Red Star, de Grenoble et de Rodez hier soir.

 

Xavier Lastennet 

Leave a Reply