Retour sur le match face à Marseille Consolat : Un éclair a suffi !

Championnat National 2017-2018
30° journée : GS Marseille Consolat – US Concarneau

Un éclair a suffi ! 

Les Thoniers se déplaçaient ce vendredi soir au Stade de la Martine pour y affronter une équipe de Marseille Consolat en proie au doute (7 matchs sans victoire).  Pour l’USC, l’enjeu de la rencontre était de se rassurer après deux défaites et de continuer à grappiller les derniers points nécessaires au maintien. Ce long déplacement (1200 kms) n’était pas non plus idéal pour débuter la marathon de 3 matchs en 8 jours imposé aux Concarnois par le report du match contre Cholet.

Conscients de disputer un match décisif, les dirigeants du club des Bouches du Rhône organisaient une soirée portes ouvertes (entrée gratuite) à leurs supporteurs. Sous un temps pluvieux,  la rencontre débutait sur un faux rythme et il fallait attendre la 10’ pour voir les locaux se créer la première opportunité. Une belle ouverture de El Moudane  parvenait à Ibnou Ba qui crochetait Kelly Irep pour adresser une belle frappe sur la gauche des buts de Théo Guivarch.

Les Bleus répondaient 6’ plus tard par Mathieu Geran qui éliminait 2 défenseurs sur son flanc gauche pour adresser un centre tendu que Maury ne pouvait que repousser. Maël Illien, en embuscade, remisait intelligemment sur Julio Donisa qui ne pouvait contrôler. A la 18’, Une passe ne retrait pas suffisamment appuyée de Vincent Richetin causait une petite frayeur dans les rangs finistériens mais Théo Guivarch, attentif, effectuait une sortie express pleine de maîtrise dans les pieds de Ibnou Ba.

Les Thoniers allaient ouvrir le score sur une belle inspiration de Mathieu Geran, dans tous les bons coups hier soir. Le milieu concarnois récupérait une mauvaise relance de la défense marseillaise pour s’enfoncer plein axe et servir sur sa gauche Saïd Idazza dans le dos des arrières adverses. Une frappe croisée pied gauche sans contrôle et l’USC virait en tête (32’). 11° but en National cette saison pour Saïd !

Consolat tentait de réagir et il fallait une belle parade de Théo Guivarch pour repousser une frappe puissante de Sergio à la conclusion d’une belle combinaison avec Soly au cœur de la défense concarnoise (38’).

Le dernier mot de cette première période revenait à Mathieu Geran qui profitait d’une nouvelle perte de balle de la défense marseillaise pour enrhumer Soilihi et adresser une frappe trop écrasée sur Maury (43’). Et c’est encore le milieu concarnois qui sonnait la charge dès l’entame de la 2nde mi-temps avec une belle percussion côté gauche ponctuée par un tir …toujours sur le gardien phocéen (46’).

Consolat allait se procurer une belle occasion d’égaliser à la 49’ lorsque, sur un corner joué en deux temps, le défenseur central Soilihi surgissait au 1er poteau pour placer sa tête au-dessus des buts concarnois.  Les marseillais allaient ensuite faire le jeu devant une équipe de l’USC, positionnée très bas mais toujours dangereuse lors de ses contre-attaques . Sur l’une d’elles, Guillaume Gégousse parvient à servir Saïd Idazza sur le côté gauche de la surface adverse mais le buteur concarnois est trop excentré pour tromper la vigilance de Maury sur son tir cadré.

La dernière opportunité de Consolat aura lieu au début du dernier quart d’heure quand ibnou Ba, l’attaquant adverse le plus remuant, hérite d’un bon ballon à l’entrée de la surface bleue  mais, gêné par le pressing de Mamadou Kamissoko, il voit son tir des 20 mètres s’envoler sur la droite de la lucarne des buts de Théo Guivarch.

Les Thoniers parviendront à maîtriser parfaitement la fin de la rencontre en ne concédant plus aucune occasion franche. Les marseillais tenteront bien d’obtenir un pénalty par Gigliotti  suite à un contact avec Vincent Richetin mais fort heureusement l’arbitre ne se laissera pas abuser.

L’USC remporte donc cette rencontre cruciale dans l’optique du maintien. En plus de repousser un concurrent à six unités au classement, cette victoire acquise avec intelligence et opportunisme ne peut que redonner un moral à toutes épreuves à nos Bleus avant les deux échéances à venir semaine prochaine à Guy Piriou.

 

Xavier Lastennet 

Scroll Up