Retour sur le match USC – Rodez

Championnat National 2017-2018
 23° journée :  US Concarneau – Rodez Aveyron Football

Sous les hautes lumières

Le Stade Guy Piriou, pourvu de ses nouveaux projecteurs, proposait ce vendredi soir une très belle affiche du Championnat entre Rodez, dauphin au classement, et une équipe de l’USC tout simplement la plus performante du National sur la poule retour. Les Thoniers avaient à cœur de conserver leur invincibilité et de se rapprocher au classement de leurs visiteurs du soir. Pour ce faire, Nicolas Cloarec insistait en avant-match sur la nécessaire constance dans l’effort et la concentration à maintenir tout au long de la  rencontre. Celle-ci devait se traduire par la poursuite de cette belle dynamique et offrir des perspectives réjouissantes en fin de saison.

C’est donc sous une belle luminosité mais une température avoisinant 4° que les Thoniers se procuraient la première occasion avec un déboulé côté gauche de 40 mètres de Kelly Irep pour une reprise de Julio Dionisa sur la droite des buts de Basilio. Les Ruthénois, bien organisés autour de leur 3-5-2 habituel,  développaient un jeu fluide. Leurs attaquant vifs et techniques laissaient augurer une soirée ardue pour la défense des Bleus.  Sur leur première action dangereuse, Guillaume Gégousse concédait in extremis un corner. Sur ce dernier, très bien tiré, Chougrani surgissait au premier poteau pour placer le ballon hors de portée de Théo Guivarch (13°).

Pendant le quart d’heure suivant, Rodez gérait son avance en s’appuyant toujours sur un bloc qui essayait de conserver le ballon. Seule une très belle volée de Thibault Sinquin des 20 mètres les mettait en difficultés. Sur un superbe mouvement collectif du RAF conclu par un centre en retrait venu de la droite, Ramon voyait sa frappe déviée par Théo Guivarch …sur son poteau droit (31’). L’USC avait eu très chaud.

Ce sentiment d’avoir vécu un tournant du match était palpable et se matérialisait …dès la minute suivante avec l’égalisation de Said Idazza ! La récupération précieuse de Maël Ilien au cœur du jeu était récompensée par une frappe aux 20 mètres du goleador concarnois sur laquelle Basilio ne pouvait se détendre suffisamment.

La rencontre s’emballait alors jusqu’à la mi-temps. L’USC affichait un volume de jeu alors conséquent avec plus de vitesse et  plus d’intensité dans les duels. Son emprise sur le match devenait perceptible. A la 41’, une superbe ouverture en profondeur de Maxime Toupin trouvait encore Said Idazza qui, au bout d’une course de 30 mètres, laissait sur place deux défenseurs. Mais, Basilio remportait ce duel d’une manchette main gauche ferme.

Toute la seconde période allait confirmer cette domination concarnoise. Les occasions finistériennes allaient s’enchainer à un rythme élevé. A la 49’, suite à un beau décalage de Juilo Dionisa, Guillaume Gégousse butait sur le gardien ruthénois. Yohann Lasimant avait également deux opportunités (53’, 56’).

Said Idazza entamait le pilonnage des buts adverses à l’heure de jeu par une frappe puissante repoussée des 2 poings par un Basilio très sollicité (59’). Dans la minute suivante, un centre de Kelly Irep était repoussé sur le buteur concarnois qui tentait sa chance d’une frappe au ras du poteau droit.  Sa persévérance et son talent allaient être récompensés dans la foulée par la grâce d’une frappe monumentale des 35 mètres qui laissait cette fois Basilio sans réaction (62’). Ce 10° but en Championnat permet à notre serial buteur d’occuper seul la tête du classement des buteurs du National !

Le Rodez AF tentait de réagir. Coupin, à la réception d’un long centre de Mellot, taclait le ballon dans la surface concarnoise mais Théo Guivarch s’interposait (68’). A la 74’, sur un nouveau centre de Mellot, ce même Coupin déviait de la tête pour Ruffaut. Par sa sortie, Théo Guivarch parvenait à réduire l’angle de tir du milieu ruthénois. Un nouvel arrêt décisif pour le gardien concarnois. Malheureux sur cette action, Ruffaut allait de plus abandonner ses partenaires pour 2 cartons jaunes en 3 minutes (77’ et 80’) dont l’un pour une faute que l’on espère sans conséquence pour Maël Illien, remplacé pour blessure.

La fin de la rencontre était à la main des Thoniers qui allaient se procurer trois nouvelles occasions par l’intermédiaire d’un Julio Donisa une nouvelle fois très actif sur le front de l’attaque concarnoise. Sa grosse frappe était tout d’abord détournée de la main gauche par Basilio (82’). Contré dans la surface à la 90’, il s’essayait sur une dernière frappe surpuissante à gauche des buts (92’).

L’US Concarneau remporte donc ce soir une victoire méritée contre le dauphin du Championnat. Cette excellente performance permet à nos bleus d’occuper désormais une très belle 4° place de National. L’invincibilité de 7 matchs désormais et surtout la dynamique se poursuivent. La fin de saison s’annonce vraiment palpitante. Vivement les prochaines échéances !

 

Xavier Lastennet

Leave a Reply