#USCSOC – L’après match

Le scénario

A 10 matchs de son terme, le sprint final est lancé dans le championnat National. Les Thoniers, à nouveau privés de nombreux joueurs (9 dont cinq suspendus), recevaient hier soir le SO Cholet. Au coup d’envoi, seuls 3 points séparaient les 2 formations, toutes deux lancées à la poursuite du Top 5.

Malgré une pluie continue et un terrain gras, la première période sera agréable à suivre. Une nouvelle fois remanié, le onze concarnois affiche malgré tout une belle cohésion d’ensemble avec notamment des temps de conservation importants et des mouvements collectifs de bonne facture. Si le ballon circule d’un but à l’autre de manière plutôt fluide, les occasions nettes seront rares. La faute incombe à un manque de justesse techniques dans les 30 derniers mètres. Deux opportunités à noter cependant du côté des Bleus : La 1ère sur un cafouillage dans les 6 mètres choletais qu’Andrew Jung ne peut exploiter par la faute de la boue (14’)  et la 2nde sur un bon centre venu de la droite que Valentin Lavigne de la tête ne peut rabattre suffisamment (29’). Les hommes de Revelli répliquent sur un corner par une tête de Magala qui oblige Enzo Basilio à un arrêt décisif du pied (32’).

La qualité technique baissera d’un cran en seconde période, la faute aussi sans doute à un terrain qui va se dégrader peu à peu. Les Bleus continuent de jouer vers l’avant mais cette légère domination reste stérile. La plus belle opportunité sera héritée par Valentin Lavigne sur un superbe centre de Kalen Damessi (très actif hier soir) mais l’ex-concarnois Théo Guivarc’h parvient à repousser sa frappe en corner (72’). Dommage et rageant car, moins de 10’ plus tard, Rocheteau, le meilleur buteur de la division, parvient à ouvrir et conclure le score sur une belle reprise acrobatique suite à un bon centre de Baouia (0-1 ; 80’).  Même si ce même Rocheteau avait déjà failli marquer son 12° but de la saison à la 60’ sur une reprise qui avait flirté avec le poteau d’Enzo, le scénario est vraiment cruel pour les Bleus qui vont de plus voir un corner direct de Guillaume Gégousse percuter la transversale (82’).

Les enseignements

Les hommes de Benoît Cauet concèdent donc une seconde défaite consécutive à domicile. Si la précédente contre Lyon Duchère n’avait pas trop prêté à discussion, celle d’hier soir semble injuste tant les Bleus ont su faire preuve d’un bel esprit collectif.

Les joueurs appelés hier soir ont su prendre leurs responsabilités et justifier la confiance que le staff avait placée en eux. Benoît peut vraiment compter sur un groupe élargi.

Dans ce championnat du National une nouvelle fois très serré (la lanterne rouge Drancy a battu le leader Chambly 3-0 hier soir), la situation comptable de l’USC reste enviable avec 6 points d’écart sur la zone de relégation. Mais, il faudra prendre des points lors des deux prochaines échéances face à des adversaires la fréquentant depuis de longues semaines (Tours et Entente SSG).

Xavier Lastennet

Leave a Reply