Retour sur le match USC-Dunkerque : Un grand pas de plus

Championnat National 2017-2018
25° journée : US Concarneau – USL Dunkerque

Un grand pas de plus

‘’Assurons au plus vite le maintien avant de nous montrer plus ambitieux’’ tel était le discours en filigrane de Théo Guivarch dans la semaine. La venue à Guy Piriou ce vendredi d’une équipe de l’USL Dunkerque moins fringante que la saison passée – mais performante à l’extérieur (succès sur les pelouses du Red Star et de Cholet notamment) et victorieuse du match aller dans le money time (2-0) – devait permettre à l’USC de se rapprocher de ce premier objectif vital.

Une fois de plus, il ne fallait pas arriver en retard à un match des Thoniers. Comme à Lyon, Sannois Saint-Gratien ou face aux Herbiers et Rodez, le score allait être ouvert dans le quart d’heure initial. Un premier corner superbement frappé par Guillaume Gégousse trouvait une tête smashée de Julio Donisa qui de près et à genoux trompait Ligali et un dernier défenseur sur sa ligne (3’).

La défense nordiste affichait des signes de fébrilité durant ce début de rencontre. Julio Donisa était tout proche d’en profiter sur une passe en retrait mal assurée de Boudaud vers son gardien mais le ballon s’envolait au dessus de la cage adverse.

A l’inverse de leurs coéquipiers de la défense, les attaquants dunkerquois étaient séduisants et déroulaient par intermittence de beaux mouvements collectifs déjà aperçus à Guy Piriou la saison passée. Sur l’un d’eux, un bon décalage de Grich trouvait Rocchi en profondeur sur le flanc gauche.  Ce dernier effectuait un centre en retrait parfait à hauteur du point de pénalty pour Banor qui fusillait Théo Guivarch. Tout était à refaire pour les Thoniers (15’).

Cette égalisation allait donner confiance aux nordistes qui se procuraient à nouveau une belle occasion à la 19’. Un long centre en profondeur atterrissait au point de pénalty sur la tête de Serin, très actif, qui remisait sur Rocchi dont la frappe trop croisée filait devant le but concarnois. S’ensuivait un corner tiré de la droite sur lequel une tête lobée de Fachan rebondissait derrière la barre transversale des buts de Théo Guivarch, bien présent sur le coup.

Les Thoniers répliquaient par un déboulé côté droit de Maël Illien qui trouvait Saïd Idazza dans la surface pour un tir croisé qui frôlait le poteau des buts de Ligali. Un nouvelle offensive construite côté droit par Guillaume Gégousse et Julio Donisa s’achevait à l’entrée de la surface par un centre au second poteau pour Saïd Idazza qui ne pouvait cadrer son tir devant la sortie express du gardien (37’). Le goleador concarnois rendait ensuite la politesse à Julio Donisa qui butait lui aussi sur le dernier rempart nordiste (41’).

Un coup-franc lointain bien frappé par Guillaume Gégousse sur la gauche des buts nordiste mettait un terme à cette première mi-temps très agréable durant laquelle les deux formations s’étaient rendus coup pour coup.

Après une telle débauche d’énergie, la seconde période allait globalement se montrer moins fertile en occasions plus particulièrement du côté dunkerquois.

Dès la reprise, une belle passe de Guillaume Gégousse pour Julio Donisa prenait la défense adverse de vitesse mais l’attaquant concarnois frappait dans le petit filet d’un Ligali, une nouvelle fois bien sorti pour boucher l’angle. Mais c’est surtout à la 64’ que le joueur prêté par le Montpellier Hérault allait sortir l’arrêt du match. Un bon décalage de Yohann Lasimant permettait à Matthieu Geran d’effectuer un centre au cœur de la surface pour une reprise au ras du sol de Maël Illien détournée magistralement par le gardien.

Les efforts concarnois allaient trouver leur récompense à la 67’ grâce une nouvelle fois à Guillaume Gégousse. Le milieu concarnois se jouait de deux dunkerquois sur le côté gauche de la surface pour adresser du droit un centre millimétré sur la tête de Jaffray Nsimba plein axe qui délivrait les Thoniers. Deux passes décisives – une de chaque pied – pour Guillaume ce soir et second but de la saison pour Jaffray !

Le match allait ensuite s’étirer sans véritable réaction côté dunkerquois. Seul un dernier centre de Serin  pour la tête de Huysman au cœur de la défense concarnoise s’avérait dangereux (89’).

Au final, les Thoniers remportent leur huitième victoire de la saison et confortent leur statut de leader sur l’année civile 2018. Le maintien n’est pas mathématiquement acquis dans ce championnat très serré mais la dynamique concarnoise est telle que les supporters ont désormais envie de porter leur regard vers le haut du classement. Ce matin, l’équipe de Nicolas Cloarec pointe à une brillante 6°place à seulement quatre points (et un match en moins) de Laval.

 

Xavier Lastennet 

Scroll Up