#USCFCCO – L’après match

Le scénario

Les Thoniers recevaient hier soir le FC Chambly Oise à Guy-Piriou. Les enjeux étaient diamétralement opposés pour les 2 formations : Les hommes de Bruno Luzi ambitionnaient de valider définitivement leur accession en ligue 2 alors que ceux de Benoît Cauet escomptaient 3 nouveaux points pour s’éloigner de la zone rouge.

La 1ère mi-temps est très équilibrée entre deux équipes s’efforçant de faire circuler rapidement le ballon tout en limitant les espaces offerts aux attaquants. Les 2264 spectateurs présents apprécient de voir les Bleus soutenir la comparaison avec le dauphin du championnat. La plus belle occasion de cette période sera d’ailleurs à mettre à leur actif. Sur un coup-franc de Guillaume Gégousse, une déviation de la tête d’Andrew Jung est conclue par une reprise puissante de Kalen Damessi (finalement déclaré hors-jeu) sur laquelle l’ex-brestois Pontdemé effectue une belle parade au sol (14’). A l’opposé, rien à signaler sur les buts concarnois si ce n’est une combinaison dans la surface entre Guezoui et Correa qui oblige Enzo Basilio à une sortie express dans les pieds du second nommé (37’).

L’entame du second acte laisse  entrevoir un scénario identique car les Thoniers se montrent immédiatement dangereux. Après une frappe non cadrée d’Andrew Jung des 30 mètres (47’), une belle combinaison Ben Ali – Jung – Quéméré permet à Alexandre Oliveira de se retrouver en duel avec Pontdemé mais sa frappe puissante dans un angle fermé ne le surprend pas (49’).  La réaction du FC Chambly va être terrible car les joueurs de Luzi vont ouvrir le score sur leur première occasion. Un service dans l’axe de Correa transperce la charnière centrale bleue pour servir en profondeur Doucouré qui ouvre son pied pour tromper Enzo Basilio (0-1; 50’). Le coup est rude pour l’USC qui tarde à réagir et les Camblysiens vont en profiter pour porter l’estocade. Si Enzo parvient à repousser une frappe d’Eickmayer (64’), il doit s’avouer vaincu sur un coup-franc excentré de Soubervie qui traverse la surface et pénètre directement dans son but (0-2 ; 69’). La soixantaine de supporters visiteurs peut alors célébrer l’accession de leur club en Ligue 2 d’autant plus qu’un troisième but de leur goléador Correa  (13° but de la saison) va parachever leur succès sur un centre d’Heinry venu de la droite (0-3 ; 84’). Dans les arrêts de jeu, Andrew Jung manquera de peu une volée qui aurait permis aux Thoniers de sauver l’honneur.

Les enseignements

Le score est vraiment très sévère pour les Bleus. Leur 1ère période pleine de maîtrise laissait augurer une issue bien différente mais, comme souvent ces dernières semaines, nos joueurs ont ‘’manqué de constance dans l’effort’’ (dixit Benoît Cauet). Après l’erreur de positionnement fatale sur le 1er but, ils n’ont pas pu réagir et se montrer dangereux offensivement.

L’étau se resserre au classement mais les Thoniers sont toujours ‘’vivants’’. Les autres résultats de la soirée ne leur ont pas été trop défavorables et l’USC conserve sa 13° place avec un point d’avance sur la zone de relégation. A 3 échéances du terme de la saison, nous avons toujours notre destin entre nos mains. La mini-trêve de 2 semaines générée par la finale de la Coupe de France devrait permettre à Benoît Cauet de récupérer la majeure partie des joueurs indisponibles pour blessure.

Xavier Lastennet

Leave a Reply