#LMFCUSC – L’après match

Le scénario

Après avoir renoué avec la victoire le week-end dernier, les Thoniers se déplaçaient au MMArena pour y affronter l’un des candidats affirmés à la montée en Ligue 2. Un sacré défi à relever pour l’USC car les Sarthois restaient sur 11 matchs sans défaites dans leur antre digne d’un club de l’élite. Il n’en demeure pas moins que Benoît Cauet attendait de ses joueurs d’être ‘’ambitieux’’ et par la même de reproduire les belles séquences de jeu aperçues  contre Avranches.

Les Manceaux vont dominer le début de rencontre et se procurer la première opportunité sur une frappe de Diarra à l’entrée de la surface mais non cadrée (8’). Ils monopolisent le ballon et exercent un  pressing sur les Concarnois, bien organisés en bloc, qui parviennent cependant à répliquer par des contre-attaques incisives.  Sur l’une d’entre elles, Youssef Ben Ali pénètre dans la surface mais son tir du gauche est dévié en corner (22’). La réaction du Mans FC ne tarde pas avec une action individuelle de Vialla dans son couloir droit conclue par un tir à côté des buts d’Enzo Basilio (25’). La troisième tentative des locaux sera malheureusement la bonne : Boissier, le buteur manceau du match aller, dépose un très bon ballon entre deux défenseurs sur la tête de Crehin qui ouvre le score (1-0 ; 31’). Les Bleus ne se laissent pas abattre et vont logiquement égaliser moins de 10 minutes plus tard. Un centre parfait de Maxime Toupin pour la tête d’Andrew Jung esseulé au point de pénalty permet à l’USC de recoller au score (1-1 ; 39’). Déjà le sixième but d’Andrew en championnat et le 1er à l’extérieur !  La mi-temps est sifflée sur ce score de parité entre deux équipes joueuses qui se rendent coup pour coup.

La seconde période démarre sur le même tempo.  Les hommes de Benoît Cauet tentent de mettre du rythme et procèdent par des contre-attaques dangereuses. Après une tentative trop molle de Crehin sur un bon centre de Vialla (50’), ce sont les Bleus qui vont se créer les deux meilleures opportunités par Andrew Jung à l’heure de jeu. Après une nouvelle frappe détournée par Aymes, le gardien du Mans (57’), l’avant-centre concarnois est à la conclusion d’un beau mouvement collectif mais il ne peut cadrer son tir (61’).  Les deux formations déploient une grosse intensité physique et le suspense est total !  Dans le dernier quart d’heure, les Sarthois mettent toutes leurs forces dans la bataille. Crehin et Lemonnier se créent une double occasion mais Enzo Basilio veille au grain (73’). L’USC a également une belle opportunité sur une nouvelle contre-attaque initiée cette fois par Andrew Jung dans son propre camp.  Bien lancé, Youssef Ben Ali ne peut trouver le cadre (83’). Le Mans FC n’est ensuite pas loin de remporter la mise sur un exploit individuel de Crehin (toujours lui) mais la barre transversale vient au secours d’Enzo Basilio (86’). Ouf ! L’USC ne méritait assurément pas de perdre après une si belle prestation. C’est hélas ce qui va se produire sur un ultime corner repris de la tête par Soro… à la 93’.

Une issue vraiment cruelle qui n’est pas sans rappeler celle déjà vécue à Bastia en Coupe de France. Nul doute pour autant que Benoît Cauet trouvera de nombreux motifs de satisfaction dans la qualité de l’opposition de ses joueurs face au nouveau leader du championnat (à égalité avec  Chambly).

Xavier Lastennet

Leave a Reply

Scroll Up