#USCUSSM – L’après match

Le scénario

Les Thoniers recevaient l’US Avranches hier soir en match en retard de la 17e journée de National. L’enjeu principal pour nos Bleus était mettre fin à la mauvaise série en cours et par la même de creuser l’écart sur une équipe normande actuellement dans la zone rouge.

Après un premier quart d’heure marqué uniquement par 2 incursions des Manchots dans la surface de réparation concarnoise, Jason Kikonda – fraîchement arrivé du VOC au cours de ce Mercato – ne tarde pas à se faire remarquer par les 1700 spectateurs présents. Sur une belle percussion, il élimine 4 adversaires mais Andrew Jung est contré et ne peut en profiter (15’). Cette action spectaculaire marque le début d’une grosse domination concarnoise et les occasions vont se succéder.  A  la conclusion de belles phases de jeu, Thibault Quéméré (21’) et Andrew Jung (23’) se retrouvent coup sur coup en duel avec Beuve, le gardien normand, mais sans réussite. Omniprésent hier soir,  Thibault Quéméré tente une frappe plein axe légèrement au-dessus (30’) puis offre à Kalen Damessi un ballon dans le dos de la défense normande mais Kalen ne cadre pas (35’). C’est la plus belle occasion de cette première période au cours de laquelle les Thoniers ont proposé un jeu vraiment séduisant.

La seconde période n’inverse pas la tendance. Seule une reprise manquée de Boateng sur un bon centre de Basin dans la surface concarnoise est de nature à inquiéter Enzo Basilio. Les offensives bleues se succèdent à nouveau sur les buts de Beuve. Un excellent centre de Youssef Ben Ali ne peut être repris dans les 6 mètres par Kalen Damessi (51’). Quasiment dans la minute qui suit, Kalen est victime d’un tacle appuyé de Danger, expulsé sur le champs. La soirée de l’US Avranches vire alors au cauchemar car l’USC va enfin concrétiser sa domination dans le même laps de temps. Un bon centre de la gauche de Guillaume Gégousse est repris par le malheureux Basin dans sa propre lucarne (1-0 ; 55’). Sur un contre après un corner normand, Kalen Damessi va traverser tout le terrain pour un nouveau duel avec Beuve. Hélas, son tir insuffisamment appuyé est sauvé sur la ligne par un tacle désespéré de Basin (62’). Après un coup-franc bien frappé par Guillaume Gégousse mais détourné par le gardien avranchinais (64’), Nicolas Senzemba lance parfaitement Andrew Jung qui ne peut servir Kalen Damessi seul face au but (74’). Puis, coup sur coup, Valentin Lavigne (de retour de blessure) et Kalen Damessi (dans tous les coups !) ne peuvent remporter leur duel face à Beuve (79’ et 82’). Que d’occasions de faire le break ! Les Concarnois ne sont pas à l’abris d’une énorme injustice qui n’est pas loin de survenir lors d’un cafouillage dans la surface mais Enzo Basilio parvient à bloquer le tir de Basin (89’).  Valentin Lavigne bénéficiera encore de deux bons centre de Nicolas Senzemba puis de Romain Le Barilier dans les arrêts de jeu  mais sans parvenir à les concrétiser. Sans graves conséquences car la victoire n’échappe pas aux Bleus !

Les enseignements

Le score étriqué ne reflète pas la domination sans partage des Concarnois. La réussite a véritablement fui les attaquants qui ont bénéficié d’une dizaine d’occasions très nettes. Mais, dans ce match abouti, il faut surtout retenir la capacité de l’équipe à se les procurer. Les (télé)spectateurs se sont régalés devant la qualité de jeu produit. Les projections en nombre vers l’avant et la variété des combinaisons en phase offensive étaient vraiment plaisantes au regard. Vivement la suite !

Gros soulagement au classement. L’USC se repositionne à la 9° place avec désormais 7 points sur la zone de relégation.

Excellente prestation individuelle de Thibault Quéméré avec un gros volume de jeu et une justesse technique.

Xavier Lastennet

Leave a Reply