#USLDUSC – L’après match

Le scénario

Les Bleus se déplaçaient ce vendredi dans un stade Marcel-Tribut en reconstruction pour y affronter une équipe de l’USL Dunkerque en grandes difficultés dans ce championnat de National (3 défaites consécutives et en position de relégable au coup d’envoi). Du côté finistérien, Benoit Cauet entendait bien débuter son aventure concarnoise par un résultat positif lors de ce 1er match de la phase retour.

La rencontre débutait après une minute de silence en hommage aux tragiques disparitions de Damien Le Burel (Hermine Concarneau) et de Kenny Lalande (ancien préparateur physique de l’USLD). S’appuyant sur un 4-1-4-1 avec 4 joueurs à vocation offensive (Jung, Doumbia, Fleury, Damessi), les Thoniers maîtrisaient bien la première période en ne concédant que deux occasions nettes. A la 6’, tout d’abord, une tête de la dernière recrue dunkerquoise Gamboa (ex-Le Havre et Créteil) semait le trouble dans la surface concarnoise. Sans conséquence, tout comme à la 17’ lorsqu’une tête de El Hamzaoui bien servi par Boudaud obligeait Enzo Basilio à une belle horizontale. Entre temps, l’USC avait répliqué par une jolie reprise de Maxime Fleury au cœur de la défense nordiste (10’). Mais, surtout, les Bleus ont pris l’ascendant sur leurs adversaires lors de la seconde partie de cette mi-temps.

Au retour des vestiaires, les hommes de Benoît Cauet affichent la même sérénité. Le jeu s’est cependant équilibré et c’est sur un coup du sort que la rencontre va basculer et se débrider brutalement. Suite à un corner, Gamboa remet le ballon dans la surface. S’ensuit un jeu de billard entre Boudaud et Guillaume Gégousse pour l’ouverture du score (57’). Les Concarnois ne parviennent pas à réagir immédiatement et vont à nouveau craquer sur un coup de pied arrêté un quart d’heure plus tard. Toujours sur corner, le capitaine dunkerquois Huysman place une tête que Enzo Basilio ne peut maîtriser et Nzuzi Mata, à l’affût, n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (75’ ; 2-0). Les Finistériens jettent alors toute leur force dans la bataille. Un spectaculaire déboulé d’Alexandre Oliveira stoppé illicitement par Tchouatcha (averti) leur permet d’obtenir un pénalty à la 83’. Malheureusement, le tir d’Andrew Jung – pourtant bien exécuté et placé – est repoussé par la main ferme de Maraval. Sur la contre-attaque qui suit, Nzuzi Mata sert Chahiri dont la frappe est repoussée par Enzo Basilio sur … Nzuzi Mata qui ne se prive pas d’alourdir un score déjà très sévère (3-0 ; 85’).

Les enseignements

L’USC ne méritait pas de concéder une défaite aussi lourde après avoir maîtrisé les événements pendant les 2/3 de la rencontre. Les Bleus ont été punis dans la dernière demi-heure, faute de n’avoir su créer de décalages dans la défense nordiste auparavant.

La situation au classement n’est pas inquiétante mais l’écart se réduit par rapport aux équipes en fâcheuse posture. Une réaction est attendue vendredi prochain face à la JA Drancy.

Xavier Lastennet

Leave a Reply

Scroll Up