#TOURSUSC – L’après match

Le scénario

Les Bleus se déplaçaient ce vendredi soir au Stade de la Vallée du Cher dans le but de maintenir le Tours FC à 6 points au classement et ainsi conserver une avance confortable sur la zone de relégation. Tout reste possible à 9 échéances du terme de ce championnat très serré et chaque point acquis a son importance.

Les hommes de Benoït Cauet ont parfaitement maitrisé une première période jouée il est vrai sur un faux rythme. Solidaires et bien organisés, ils n’ont concédé que deux véritables occasions aux Tourangeaux, un coup-franc puissant et cadré de Jacob (23’) mais surtout une frappe largement au-dessus de Nkololo pourtant en position idéale (40’).  Avec davantage de justesse technique dans le dernier geste, les Thoniers auraient même pu prendre les devants. Nicolas Senzemba, par ses nombreuses percussions, a souvent porté le danger sur son côté gauche. A la 34’, après avoir éliminé Carlier, il adresse un bon centre en retrait dégagé en catastrophe par la charnière adverse. L’USC est alors dans un temps fort et, sur un spectaculaire mouvement collectif à une touche de balle, Nicolas Senzemba se présente seul face à l’ex-gardien brestois Elana qui remporte ce duel du pied droit (39’). A noter également sur cette 1ère mi-temps, une intervention décisive de Zola dans les pieds de Youssef ben Ali (28’) et une tête de Romain Lebarilier sur un nouveau centre de …l’omniprésent Nicolas Senzemba (45’).

L’intensité va monter d’un cran dès l’entame de la seconde période. On sent les Tourangeaux plus agressifs et désireux de faire la différence mais les bloc concarnois résiste parfaitement. Une belle combinaison dans la surface concarnoise entre Nkololo et Boupendza sème toutefois le trouble mais Florian Le Joncour et Enzo Basilio parviennent à écarter le danger (52’). Le gardien concarnois doit à nouveau s’employer à l’heure de jeu sur une belle tête piquée d’allegué suite à un centre au second poteau du très actif Nkololo (déjà auteur de belles prestations la saison passée sous le maillot d’Avranches). Les dix dernières minutes verront les Bleus remettre le pied sur le ballon et essayer de rafler la mise. Ils ne sont vraiment pas loin d’y parvenir, tout d’abord sur un centre-tir de Abdou Moina détourné par Elana (80’) puis sur un contre express conclu par une traversée du camp adverse ponctué d’un excellent centre d’Alexandre Oliveira au cœur de la surface de réparation toujours pour Abdou qui ne peut malheureusement cadrer sa reprise (86’). Quel injustice qu’une si belle action ne soit pas récompensée. C’est le tournant du match car, sur l’engagement, Bayard profite d’une déviation malencontreuse de Guillaume Gégousse pour prendre de vitesse Thibault Sinquin et Maxime Toupin et venir fusiller Enzo Basilio du plat du pied… (1-0 ; 87’). Un nouveau scénario bien cruel pour nos Bleus.

Les enseignements

Les Thoniers viennent de subir une seconde défaite consécutive vraiment injuste sur un nouveau coup du sort. Il ne faut pas baisser les bras. La maîtrise collective affichée par les joueurs ces dernières semaines doit les rassurer sur leur capacité à inverser la mauvaise tendance actuelle.

L’USC conserve un matelas assez confortable de 6 points sur la zone de relégation. La prochaine rencontre à Guy-Piriou face à l’Entente SSG sera l’occasion de l’amplifier pour vivre une fin de saison plus sereine.

Xavier Lastennet

Leave a Reply

Scroll Up