#MGFCUSC – L’après-match

Le scénario

Les Thoniers se déplaçaient ce vendredi au Stade Saint-Exupéry pour y affronter le Marignane Gignac Football Club, promu cette saison en National en lieu et place de son voisin Marseille Consolat. Alors que les Provençaux aspiraient à une 3° victoire, l’occasion semblait belle pour les Bleus de se rapprocher un peu plus du podium de ce championnat toujours très resserré.

Les Concarnois se sont donnés les moyens de leurs ambitions au cours d’une première mi-temps qu’ils ont dominée sans partage. Ils ont dégagé une belle expression collective et une maîtrise technique agréable au regard. En alternant jeu court et jeu long mais surtout en récupérant tous les seconds ballons, nos Bleus ont asphyxié leurs adversaires. Andrew Jung s’est procuré deux belles opportunités sur des bons centres dans la surface de Maël Illien (19’) et de Youssef Ben Ali (29’). La réussite va fuir notre avant-centre mais pas les hommes de Patrice Eyraud qui vont ouvrir le score contre le cours du jeu. La frappe du gauche des 20 mètres de Bosca à la 39’ leur permet de réussir le hold-up parfait sur cette première période. L’expression d’hold-up est confortée lorsque la belle reprise de volée de Valentin Lavigne est détournée par Kouakbi (42’).

Revigorés par cette ouverture du score, les Provençaux vont parvenir à équilibrer les débats en seconde période. Malgré une bonne volonté évidente, les Thoniers ne parviennent plus à se créer d’occasions nettes et le temps va vite filer au cours de ce second acte moins enlevé. Il faudra attendre les arrêts de jeu pour voir Andrew Jung se mettre seul en position de frappe mais le ballon s’envole. Dans la foulée, le MGFC va réaliser le break sur un bon centre venu de la droite pour la tête de Barka (91’). Cruel…

Les enseignements

L’USC a véritablement développé un beau jeu lors de la première période. Sans doute pas assez tueurs dans leurs moments forts, ils ont été punis peu avant la pause. Mais, vraiment difficile de les accabler au vue de l’intensité et des bonnes intentions qu’ils ont manifestées.

Les scénarios de rencontres se répètent avec ce nouveau but concédé dans les 5 minutes précédant la mi-temps.

Le couloir droit Fred Salem – Maxime Fleury a porté le danger très régulièrement.

 

Xavier Lastennet 

Scroll Up