Rencontre avec Romain Lebarilier

Rencontre avec Romain Lebarilier

 

« Je veux transmettre et donner ce qu’on a pu m’apprendre »

 

Il entame sa cinquième saison au club, il est entraineur du groupe U16-U17, responsable du pôle accueil, joueur avec la réserve, rencontre avec Romain Lebarilier, une  force vive de l’US Concarneau. 

 

Salut Romain. Pour les personnes qui ne te connaissent pas, est ce que tu peux rapidement te présenter ?

Je m’appelle Romain Lebarilier, j’ai 24 ans et je suis sur les terrains depuis presque autant d’années grâce à ma famille :  mon grand-père était arbitre de haut niveau et mon père jouait à un bon niveau, donc je suis tombé dedans depuis tout petit. J’ai toujours joué au foot que ce soit à l’école, à la maison, chez mes voisins, en club … et maintenant je veux transmettre et donner ce qu’on a pu m’apprendre !

 

Depuis combien de temps tu es à l’US Concarneau ?

J’entame ma 5e saison au club en tant que joueur et c’est ma 2e saison en tant qu’éducateur du groupe U17. J’ai signé mes premières licences à l’US Quimperlé avant de tenter ma chance au FC Lorient pendant 8ans. J’y ai côtoyé des éducateurs et des joueurs qui sont chez nous aujourd’hui comme Ronan Nedelec et Michel Le Lay ou encore Valentin Lavigne qui vient de nous rejoindre. À la sortie du centre de formation, j’ai passé 2 saisons au Vannes OC avant de revenir dans le Finistère pour rejoindre l’US Concarneau et poursuivre mes études à Brest. J’ai eu l’occasion grâce à mon cursus universitaire d’intervenir et de me former en tant qu’éducateur à l’école de foot du CO Pacé, celle de St Pierre Milizac ainsi qu’ à l’école de foot et à la préformation du Stade Brestois.

 

Tu viens d’être embauché en service civique au club, quelles sont tes missions ?

 Je suis en charge du groupe U16-U17 la semaine avec Mathieu Le Brun qui nous a rejoint cette année, et j’accompagne les U17 le week-end avec Franck Deray et Thierry, mon père, pendant que Mathieu et Patrick Le Roux sont avec les U16 le samedi. Depuis cette année, j’ai un rôle plus global auprès du Pôle Accueil du club (U6-U11), j’anime la séance des U6-U8 le mercredi matin avec Guillaume Mulak. J’essaie également d’aider les autres éducateurs de la structure, j’organise les plateaux des U6-U7 et U8-U9, cela me permet de toucher un peu à tout et d’approfondir ma formation scolaire et fédérale.

 

Peux-tu nous présenter une journée type ?

Il n’y a pas vraiment de journée type mais plutôt une semaine type puisque ce sont les entrainements qui dictent le programme de la journée. Disons que le lundi on fait le bilan du week-end avec les autres éducateurs (résultats, contenu de match collectifs et individuels, blessés…) et on s’entraine avec les U17 le soir. Le mardi et le jeudi sont des journées un peu similaire avec la séance de la Section Sportive en fin d’après-midi et on planifie le week-end à venir (convocations, rdv, transports, …). Le mercredi je suis sur le terrain de 10h à 21h : avec les U6-U8 le matin, avec les U9-U11 en début d’après-midi, avec les U16-U17 en milieu d’après-midi et je m’entraine le soir avec la réserve. Autant dire que je dors bien le mercredi soir … mais c’est super !
Le vendredi ce sont les derniers détails pour le week-end notamment dans l’organisation. Pour finir la semaine, le samedi je suis avec mon équipe de U17 et j’essaie d’assister le plus possible aux rencontres des plus jeunes quand le temps me le permet.

 

Et le dimanche tu es joueur avec l’équipe réserve…

Oui j’évolue avec la réserve qui est coaché par Franck Royé. C’est prenant dans le sens où l’on s’entraine 4 fois par semaine et que l’on joue le dimanche. Je m’entraine après avoir réalisé l’entrainement des jeunes mais cela se passe très bien, je prends vraiment mon pied dans cette équipe ! On a un groupe jeune et talentueux qui a de l’ambition et l’ambiance est vraiment sympa. Pour la majorité d’entre eux, ils ont déjà joué ensemble dans les équipes de jeunes du club, ils se connaissent depuis longtemps et ont déjà certains automatismes sur le terrain donc c’est plus facile, j’essaie simplement de m’intégrer et d’apporter ce que je peux au groupe et à l’équipe. Pour l’instant on peut dire que les choses se passent plutôt bien : les résultats sont satisfaisants (4 victoires et 1 défaite) et certains joueurs du groupe à l’image de Théo Lagadec pointent le bout de leur nez en équipe première donc c’est top pour eux et pour nous tous. C’est le premier cette année à rejoindre Alex Da Rocha et Thib Quéméré avec la National mais je suis persuadé que ce n’est pas le dernier !

 

Tu entraines les U17, tu chapeautes l’école de foot, quelles sont les différences entre ces catégories ?

Chez les plus jeunes sur le plan sportif, on s’attache à développer leur motricité, leur technique individuelle et sur le plan extra sportif on cherche à développer leur esprit foot, leur esprit club, leur faire aimer le jeu en proposant des contenus ludiques tout en gardant notre idée directrice de les faire progresser. Pour cela on a une super équipe d’éducateurs avec des « anciens » comme Stéphane Morvezen, Jean-Paul Kraus et Marc Le Louarn qui connaissent le club et les enfants, des « parents-éducateurs » qui nous ont rejoint cette saison comme Grégory Rannou et Franck Yhuellou et qui nous apportent un regard extérieur. Il y a aussi les « jeunes »  comme Elouan Py, Tom Guillou, Raphaël Quéré, Nicolas Moucazambo, Ulrich Rice, et qui mettent leur expérience de joueur au service des petits. On pourrait également ajouter les garçons de la Section du Lycée qui viennent donner un coup de main le mercredi après-midi et certains volontaires qui viennent sur les plateaux le week-end.
Chez les U16-U17, la donne est différente, on leur impose un cadre sur le comportement avec le lycée et au club. La partie éducative est un cadre auquel ils ne doivent pas déroger et sur lequel on est intransigeant. Sur le plan sportif, on cherche avec Mathieu à approfondir leurs qualités techniques évidemment, mais le plus gros du développement se fait tactiquement et physiquement. Personnellement, je m’attache à avoir un rôle d’accompagnateur pour les joueurs en essayant de les responsabiliser au maximum. Je ne pense pas avoir suffisamment de connaissances, d’expérience et de légitimité pour leur imposer les choses. Avec moi, ceux qui ne veulent pas progresser, ne progressent pas, car ils sont acteurs de leur développement. Je ne peux et ne veux pas prendre les joueurs par la main pour les faire avancer.

 

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la saison à venir ?

Il y a plein de belles choses à faire cette saison : faire bonne figure en U16R1, accéder à la R1 à l’issu de la phase de brassage en U17, amener des joueurs avec les U18 et intégrer les U16, participer une nouvelle fois au Championnat de France UNSS avec la Section Sportive Scolaire. Nous sommes dans un projet de formation donc si les jeunes progressent j’aurai déjà réussi ma saison ! Cela ne m’empêche pas d’être ambitieux et je ne doute pas que nos jeunes le sont. Et puis pour mon côté joueur, éviter les pépins physiques et faire une saison pleine en championnat. Il  y a aussi la coupe qui est dans l’ADN du club avec les parcours en Coupe de France et en Gambardella ces dernières années donc pourquoi pas la Coupe de Bretagne cette saison ?  Finalement on aura sans doute besoin d’un peu de réussite et le travail fera le reste !

 

 

Scroll Up